27e Bataillon de Chasseurs Alpins : Médicalisation en haute montagne

Mi-novembre, des infirmières et auxiliaires-sanitaires (AuxSan) se confrontent à l’exercice difficile du sauvetage en montagne appelé MEDICMONT.

Encadrés par les cadres du poste militaire de montagne de Flaine du 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA), ces 10 stagiaires des différentes antennes de montagne du centre médical des Armées (CMA) de Lyon vont vivre durant une semaine aux grés des accidents, de la météo et du terrain escarpé.

L’objectif est simple : autonomisé le binôme infirmière/AuxSan en montagne ou en opération extérieure. Un programme dense et technique est prévu : équipement de passage sur dalle enneigée, bivouac en neige, hélitreuillage à partir des hélicoptères du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), secours depuis une télécabine en panne, descente en rappel d’une victime en parapente, etc.

Les binômes santé ont été mis à rude épreuve également dans le domaine médical : gestion d’une amputation, d’un blast, d’une plaie thoracique…toujours en condition hostile, comme en témoigne l’adjudant Sophie, 29 ans, infirmière à l’antenne médicale du 13e BCA :

« C’est la première fois que je participe à ce stage, c’est aussi enrichissant au niveau pro qu’au niveau montagne, étant une jeune chasseur alpins. Cela demande vraiment de mettre en application les techniques de montagne appris au brevet de ski et d’alpinisme militaire (BASM), et d’y appliquer notre spécialité de secouriste.

Un des exercices phare est la simulation d’une panne d’une télécabine. Les pisteurs viennent nous sortir de l’habitacle en l’air, suivi d’un parcours en raquette pour nous dégager de la zone avant d’arriver sur un skieur avec une fracture ouverte de la jambe à prendre en charge… C’est la particularité de ce stage, on travaille toujours dans un état de fatigue avancée.

Mon meilleur souvenir reste l’exercice d’hélitreuillage depuis un hélicoptère. Il nous dépose via un câble sur une falaise pour aller ensuite secourir un parapentiste. C’est un moment d’extase d’être dans les airs, mais il faut vite se remettre dans le bain pour secourir la personne. »

Une expérience riche en enseignement qui leur permet d’aborder sereinement la saison hivernale, ou un prochain départ en opération extérieure…

27BCA