2e jour du Séminaire National LIFE Défense Nature 2Mil en région Rhône-Alpes : visite du camp de Chambaran

Le ministère de la Défense et le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) Rhône-Alpes, ont organisé une visite du camp militaire de Chambaran (38), le 11 juin 2014.

Cette visite a permis aux participants du séminaire d’observer in situ la riche biodiversité du camp militaire, espace naturel classé Natura 2000, et d’échanger sur les actions réalisées ou à venir grâce au LIFE Défense Nature 2Mil.

Lors de cette deuxième journée de séminaire, les naturalistes et les militaires ont visité le camp militaire de Chambaran, l’un des quatre terrains militaires (avec le camp des Garrigues dans le Gard, le Mont-Caume dans le Var et la base navale d’Aspretto en Corse du Sud) qui bénéficie du LIFE Défense Nature 2Mil programme européen pour la préservation de la biodiversité.

La délégation visite le camp
La délégation visite le camp

 Actions prévues sur le camp de Chambaran

Suite à un inventaire des espèces de chauves-souris forestières présentes et à une identification de leurs mœurs, des actions de restauration et/ou de préservation de leurs gîtes et de leur territoire de chasse seront menées en zones forestières.

Sur les grèves des 8 étangs du camp, est située une flore protégée par l’Union européenne. Ces communautés végétales sont menacées par une végétation qui les colonise (bouleaux…) et par l’absence de marnage des étangs. La restauration de cette flore et des étangs sera réalisée.

Un autre objectif est de limiter l’impact de la fréquentation humaine sur la flore protégée des grèves d’étangs et sur les chauves-souris forestières grâce à une meilleure gestion des étangs et des actions de sensibilisation.

Le Camp de Chambaran

Acquis par l’Etat en 1882, le camp de Chambaran est aujourd’hui un lieu d’instruction et d’entraînement militaire géré par le 7ème bataillon de Chasseurs Alpins à Varces. L’accès du camp est autorisé aux civils membres de l’association de chasse et de pêche,

Le champ de tir, en partie centrale, est entouré d’une bande forestière de 811 hectares (chêne, bouleau, le hêtre …) où gîtent des chauves-souris forestières. C’est également dans cet univers que se localisent les 8 étangs du camp. Ces milieux accueillent de nombreuses espèces rares.

Du fait de cette richesse, les 1212 hectares du camp (partie construite déduite) font partie du réseau Natura 2000.

Plus d’informations sur le site Internet du LIFE Défense Nature 2 Mil 

©CCOM OGZDS-SE