Les aspirants-médecins à Camerone

25 aspirants-médecins de l’école de santé des armées ont participé à la 155e cérémonie de Camerone organisée à Aubagne, sur invitation de la Légion étrangère, pour un hommage rendu au service de santé des armées.

En hommage à « ceux qui au combat, hier comme aujourd’hui, ont secouru et soigné leurs frères d’armes meurtris dans leur chair », la Légion étrangère a choisi un médecin comme porteur de la main du capitaine d’Anjou et invité une délégation du service de santé des armées ainsi que la directrice centrale, à participer à la commémoration des combats de Camerone 2018. Les aspirants médecins de la 2e compagnie, promotion médecin capitaine Genêt, médecin de la 13e DBLE, mort au combat en janvier 1945, ont répondu présents à cette occasion unique, ainsi que 4 porte-fanion des anciennes promotions de la Légion. Ils ont assisté à la remontée de la voie sacrée par le médecin en chef Rondy, médecin du 1er bataillon étranger parachutiste à Diên Biên Phu, entouré de l’ADC Xavier, infirmier, du caporal-chef Radek, auxiliaire sanitaire et de l’ex légionnaire de 1re classe Géraldino, blessé en Guyane en 2013. « Cette garde est là pour nous rappeler la solidité du lien étroit qui unit les équipes médicales et les blessés, a rappelé le général Maurin, commandant la Légion étrangère.

En effet, les équipes médicales sont envoyées sur tous les théâtres d’opérations au plus près des combat pour garantir aux blessés les meilleures chances de survie et de récupération fonctionnelle. Au-delà de l’exercice de la médecine en conditions dégradées et en environnement hostile, les médecins militaires assurent la prise en charge et le suivi du blessé jusqu’à sa réinsertion professionnelle, en prenant en compte toute la dimension médico-sociale : adaptation de poste, reconversion, famille. Cette prise en charge globale du blessé fait d’ailleurs figure de modèle pour la prise en charge des victimes d’attentats. C’est donc tout le savoir-faire des équipes médicales du service de santé des armées qui a ainsi été mis à l’honneur à Camerone, en présence du premier ministre et de la ministre des armées.

Sur les rangs, les aspirants médecins ont été impressionnés par la solennité de la cérémonie et les valeurs fraternelles de la Légion. Ils ont également apprécié l’accueil des légionnaires et la visite du musée. « J’étais volontaire pour y participer car je souhaite exercer au sein de la Légion étrangère », explique l’AM Julie de la 3e compagnie et porte-fanion pour la cérémonie. « C’était impressionnant de voir un ancien de Diên Biên Phu, de se retrouver tous regroupés autour de lui, jeunes et anciens. Chaque moment de la cérémonie a été inoubliable, la cohésion était aussi très forte. Cela représente tout ce pour quoi on s’est engagé » complète l’AM Mélanie.

Dans les deux ans suivant la fin de leurs études, 70 % des jeunes médecins seront envoyés sur un théâtre d’opération. 2000 soignants sont projetés chaque année au sein des trois armées. Trois infirmiers ont payé de leur vie en tentant de sauver celle des autres.


© CCOM SSA