Carnet de bord SEM 79 – épisode 7 : Retour au bercail pour la « qualif »

Après de nombreuses épopées hors de nos contrées, nous voilà revenus au berceau des troupes de montagnes, notre berceau : Chamonix et l’EMHM.

Nous voilà au milieu des cimes pour sept semaines de stage montagne avec évolution en ski de « rando », en ski de piste (dit technique), en raquette et en crampons. Après deux semaines particulièrement ensoleillées d’entraînement sur les pistes et en hors-piste, nous passons l’épreuve du brevet de skieur militaire (BSM) aux Houches. Sous une pluie fine et accompagnés d’un « monstre vent », nous atteignons au col du Prarion. Nous enlevons nos peaux de phoque pour une petite descente dans une bonne poudreuse avant d’entamer la deuxième partie de la montée qui clôture notre épreuve de 1 200 mètres de dénivelée !

Nous enchaînons par une sortie sur deux jours en-dessous de la tête de Bostan (Massif de Giffre), avec bivouac en igloo. La neige ne cessant de tomber, nous devons creuser près de quatre heures pour le construire.

La semaine suivante, nous récupérons nos FAMAS pour une semaine de stage tactique dans un lieu chargé d’histoire : les Glières, la combe d’Ablon plus précisément. Nous effectuons tirs en neige, ski joëring, équipement de passage de nuit comme de jour, exercices UT 2000 ainsi que des combats en neige ! Le tout couronné par un bel exercice de synthèse de 24 heures.

À la suite, nous sommes rentrés dans le vif du sujet avec des courses plus engagées, plus raides et plus mythiques. Au col d’Entrèves,  nous recevons notre insigne du BSM avant une belle descente dans la vallée Blanche ! Une nouvelle nuit en igloo sur le glacier d’Argentière en section ! Plus de 4 heures de travail acharné pour une grande tranchée collective de 2 mètres 40 de profondeur ! Le lendemain, nous enchaînons par une sortie remarquable pour les trois détachements : le col de Chardonnet pour les uns, le col d’Argentière pour les autres et le col du Tour noir pour les derniers !

La semaine suivante est pour nous l’apogée de la formation : le raid de la traversée des dômes de la Vanoise en quatre jours. Le premier jour, nous attaquons par le col de la Grande Casse en partant de Pralognan-la-Vanoise. Après une bonne nuit au refuge du col de la Vanoise, nous partons en direction du dôme de Chasseforêt en passant par la pointe du Dard, le dôme des Sonnailles et le dôme des Nant. Une petite journée à 1 700 m de dénivelée en somme… Le troisième jour à cause des conditions nivologiques défavorables, nous rejoignons le refuge de la Femma pour passer une nuit réparatrice. Le dernier matin, nous partons sur la Pointe de la Sana ou la pointe de Méan Martin pour redescendre sur Val d’Isère fatigués mais contents de ce raid mémorable !

Et nous voilà arrivés à la dernière semaine de « qualif » synonyme de la fin de notre aventure hivernale et surtout des évaluations de connaissances et des restitutions de toutes nos instructions des six semaines passées ! Les bonnes choses ont une fin et en voici une ! Direction le certificat militaire du 1er degré au camp de Caylus et retrouver l’odeur de la poudre !

©EMHM