Création de l’Ensemble Hospitalier Civil et Militaire

Les hospices civils de Lyon, l’hôpital d’instruction des armées Desgenettes et l’Université Lyon 1 ont signé lundi 11 décembre la création de l’Ensemble Hospitalier Civil et Militaire de Lyon aux archives municipales.

En développement depuis plusieurs années, la forte relation entre les équipes médicales civiles et militaires a vue s’officialiser un projet commun, la création de l’EHCM de Lyon (Ensemble Hospitalier Civil et Militaire). La signature de la convention a eu lieu ce lundi 11 décembre aux archives municipales de Lyon.

Ce partenariat s’articule autour de plusieurs axes, comme la délocalisation de plusieurs services de l’HIA Desgenettes à l’hôpital Édouard Herriot, la création d’équipes médicales mixtes (civiles et militaires), le renfort des partenariats de recherche ou la mutualisation de certaines formations.

Les médecins militaires français ont la spécificité de pouvoir être déployés en zone à risques à tout moment grâce à leur formation militaire. Cette flexibilité et capacité d’adaptation garantissent la mise en place rapide et efficace des besoins sanitaires d’urgence.

En cas de blessures au combat, ils sont ainsi les premiers à établir la gravité de la blessure et à pratiquer les premiers soins. Les équipes médico-chirurgicales déployées au cœur des combats donnent aux blessés les meilleures chances de survie et de récupération fonctionnelle. Leur formation au sauvetage au combat leur permet de faire appel à des réflexes spécifiques en cas de blessure de guerre.

La réadaptation physique et psychologique des soldats nécessite aussi une formation et une connaissance du terrain qui fait des médecins militaires les meilleurs interlocuteurs.

Ils assurent une chaine de santé complète et autonome en Opérations Extérieures.

Depuis les attentats perpétrés en France, les médecins réservistes sont formés aux premiers secours en cas de blessures de guerre. La création de l’EHCM favorisera ainsi l’accès à ces formations.

©CCOM OGZDS-SE