Dissolution du Groupement tactique désert blindé Lyautey

C’est au quartier Baquet, lieu de garnison du 1er régiment de Spahis, que le Groupement Tactique Désert Blindé (GTD-B) Lyautey – tout juste rentré de 4 mois sur l’opération BARKHANE au Mali – a été dissout au cours d’une cérémonie emplie d’émotion.

Le colonel HÉON, chef de corps du 1er Spahis et du groupement Lyautey était accompagné du colonel CARLETON, chef de corps du 2e régiment étranger d’infanterie (2e REI). Celui-ci lui avait succédé à la tête du groupement après l’attaque du 21 février dans laquelle deux spahis avaient trouvé la mort et leur chef de corps avait été blessé.

Au cours de la cérémonie, sobre et solennelle, le colonel HÉON a rappelé les actions menées par chacune des unités engagées dans l’opération avant de rendre hommage aux deux sous-officiers morts au combat, l’adjudant-chef MOUGIN et le maréchal-des-logis DERNONCOURT.

Une croix de la valeur militaire et quatre médailles des blessés ont été remises à un officier, un sous-officier et deux militaires du rang marqués dans leur chair par les combats au Mali.

A propos du GTD-B

Cette unité, armée majoritairement par le 1er Spahis qui en assurait l’ossature et le commandement, regroupait des régiments de la 6e brigade légère blindée (6e BLB) de Nîmes : 13e demi-brigade de la légion étrangère (13e DBLE), 1er régiment étranger du génie (1er REG), 3e régiment d’artillerie de marine (3e RAM), 21e régiment d’infanterie de marine (21e RPIMa), 2e régiment étranger d’infanterie (2e REI).

©1RSPAHIS