L’éducation à la citoyenneté, le vrai combat

Le gouverneur Militaire de Lyon est intervenu sur le sujet de l’éducation à la citoyenneté le jeudi 21 décembre au club 144 de TLM.

Le Général de Corps d’Armée pierre Chavancy a souligné à cette occasion le caractère prioritaire de l’éducation à la citoyenneté, mission interministérielle ne pouvant se faire que grâce à la participation et la cohésion de toutes les structures et personnes ayant un rôle et une présence éducatives auprès de la jeunesse.

Les attentats perpétrés depuis 2015 ont été un choc pour tout le monde, mais ont permis de prendre la mesure de cette barbarie et du terrorisme. Le combat contre cette barbarie ne se fait en effet pas uniquement sur le terrain de guerre. Il est aussi idéologique, d’où la nécessité de bien faire connaître aux jeunes et aux moins jeunes le monde dans lequel nous vivons, à travers l’apprentissage de l’histoire, de la géographie mais aussi de nos valeurs et de la nécessité d’affermir la cohésion nationale.

Dans ce cadre, les partenariats entre les écoles, associations, entreprises et l’Armée ont ainsi fortement augmenté des dernières années. La jeunesse actuelle qui grandit dans une France en paix depuis un demi-siècle, pouvait ainsi se trouver un peu détachée de la citoyenneté. Ces partenariats visent ainsi plus particulièrement à participer à leur formation à la citoyenneté notamment avec la création de classes défense (avec des classes d’élèves en échec scolaire), de stages défense (avec des écoles supérieures) ou des conventions comme les CRED (avec des entreprises pour soutenir les réservistes).

Au cœur des actions mises en place pour l’éducation à la citoyenneté, la transmission de la mémoire est primordiale. Elle permet à la nouvelle génération de ne pas oublier l’histoire de la France et de ceux qui l’ont servie, mais surtout que dès la liberté acquise, il importe de la défendre

Le Général de Corps d’Armée pierre Chavancy a achevé son intervention en citant l’historien grec Thucydide : « La force de la cité ne réside ni dans ses remparts, ni dans ses vaisseaux, mais dans le caractère de ses citoyens ».

©CCOM OGZDS-SE