Parrainage entre un blessé de l’armée de Terre et une classe de CM2

Toutes les semaines depuis la rentrée des classes, Julien LEROUX, sous- officier de l’armée de Terre et gravement blessé suite à un accident en exercice, rencontre les élèves d’une classe de CM2.

Une_WEB_Parrainage

Suite à une initiative commune entre le Gouverneur militaire de Lyon et l’école, le sergent Julien Leroux est devenu le parrain d’une classe de CM2 de l’école Saint-Joseph des Brotteaux, à Lyon 6e.

L’objectif de ce parrainage est de sensibiliser les enfants au handicap et plus précisément celui des militaires blessés en opérations ou lors d’exercices.

Ces rencontres ont eu lieu principalement à l’école et se sont déroulées sous différents thèmes : le handicap, la médecine, la musique.

« C’est incroyable de voir Julien qui est handicapé et heureux alors que d’autres qui sont en pleine forme ne font que râler » s’exclament les enfants après leur première rencontre.

A chacune de ces rencontres, des soldats sont associés : Un jeune médecin militaire est venu témoigner de son expérience et s’est prêté au jeu des questions des enfants.

« Le médecin militaire est très courageux de partir soigner les blessés sur le terrain. Ce qui est incroyable c’est qu’il peut aussi soigner des ennemis, il ne fait pas de différence avec les autres: il soigne des blessés avant tout » ont surtout retenu les enfants.

Puis c’est au tour de la Musique de l’infanterie de faire découvrir son savoir- faire, s’étant déplacée pour l’occasion au grand complet dans les jardins du quartier Général-Frère. Les enfants ont pu écouter et surtout apprendre à connaitre ceux qu’ils accompagneront sur scène le 25 novembre, pour le concert du Gouverneur au profit des blessés de l’armée de Terre.

« Quand on a chanté la Marseillaise on a ressenti : de la joie, de la fierté, de l’émotion. La musique était tellement puissante que l’on avait peur de se tromper dans les paroles ou de les oublier » ont- ils confié à leur maîtresse.

La prochaine rencontre se fera au Régiment médical qui se trouve au camp de La Valbonne sous le thème de l’évacuation sanitaire au combat.